Nous avons eu l’épisode de l’Elysée. On y voyait le couple présidentiel enchâssé dans un groupe singulier aux poses suggestives, mêlant homo et afro. Peut-être une propension du Président à vouloir complaire à une certaine France ultra- minoritaire. Ce qui est grave, c’est d’imaginer que cela puisse plaire à tous. Bah non, ça ne plaît probablement qu’à ceux qui appartiennent à la même mouvance qu’il reçut ce jour-là, c’est-à-dire plus au monde de la nuit et du spectacle. Je ne pense pas que  es homosexuels et les personnes aux peaux nuancées se reconnaissent forcément dans cette démonstration ; je me le demande. Tout dernièrement, je crois que cela se passait à la Martinique, nous vîmes encore notre Chef de l’Etat blotti entre deux jeunes hommes, torses dénudés et solides mais, au parcours improbable. On s’est beaucoup tripoté, on a le sens tactile ou pas ! La presse en a assez parlé, nous n’allons pas épiloguer, d’autant que l’un des enlacés, si j’en crois certaines nouvelles, viendrait d’être impliqué de nouveau dans une affaire…
Mais enfin, pourquoi notre Président se commet-il ainsi, avec des gens qui ne représentent personne ? Moi, si j’étais nuancé de peau, je serais furieux car ces gens-là ne me correspondraient pas. Nous connaissons tous, en effet, parmi nos compatriotes, aux peaux colorées, des personnes remarquables, aux origine diverses, médecins, ingénieurs, fonctionnaires, cadres, ouvriers qualifiés et non qualifiés, tous travailleurs, respectueux des lois et soucieux de leur famille ; ce sont ces gens- là qu’il faut mettre en valeur. Non, ceux que l’on voit collés au Président, à l’Elysée ou à la Martinique, ne les représentent pas et, je dirais, ne nous représentent pas ! Toute cette com était terriblement réductrice, décevante, indécente.

Dernièrement, on vit encore notre Président, très entouré, dans la cour d’honneur des Invalides, à l’occasion des funérailles de Charles AZNAVOUR, il y avait tout le gratin, monde politique et showbiz ensemble. Là encore, c’était un monde ultra-minoritaire qui ne représentait pas tous les Français mais seulement un milieu un peu cabotin. Etait- ce sa place, était-ce surtout le lieu ? Que les Français aiment bien les chansons de Monsieur AZNAVOUR c’est probable, mais pourquoi ne pas demander sa canonisation tant que nous y sommes ? La volonté sous-jacente était de démontrer tout le profit que nous serions amenés à faire des migrants ; c’est vrai, les parents de Monsieur AZNAVOUR le furent à une autre époque mais, ne mélangeons pas tout…
Voilà, ce ne sont que des questions, pas des accusations, je cherche des réponses. Il y a beaucoup à mettre en œuvre pour relever la France et « nettoyer les écuries d’Augias ». Je ne comprends sans doute plus rien, tomberions-nous de Charybde en Scylla ?

Diogène